Pour la conception de son meuble modulable, il est important de bien choisir le type de panneau qui le structurera. Le choix du type de panneau de bois doit répondre à plusieurs questions :

  • Le budget que je veux injecter dans mon meuble
  • L’utilisation qu’aura mon meuble (décoration intérieur/extérieur, utilitaire, etc…)
  • La solidité que doit avoir mon meuble
  • Les modifications que je veux apporter (découpe, perçage, peinture, etc…) 
  • L’esthétisme bien sûr ! Il faut que votre meuble modulable vous plaise.

Une fois que vous aurez réfléchi à ces questions, il vous faudra choisir le type de bois que vous voudrez pour votre meuble.

Pour vous aider dans ce choix, je vais vous présenter les différents types de bois que vous pourrez trouver en vente aujourd’hui. J’y apporterais bien sûr mes conseils regroupant les avantages et les inconvénients pour chaque type de panneau de bois.

Retrouvez notre gamme de meubles dans notre rubrique -Nos meubles-.

1 – Aggloméré

Le bois aggloméré est constitué de particules de bois qui sont en réalité les déchets produits lors de la modification du bois d’origine ; sciures, copeaux, déchets de scierie et farine de bois. 

Avantages de l’aggloméré : le panneau aggloméré est vendu à un prix très accessible et est parfaitement adapté pour servir lors de travaux. Petit plus, le panneau aggloméré existe également en hydrofuger qui lui permet de se protéger de l’eau et de l’humidité.

Remarques sur l’aggloméré : le panneau aggloméré n’a pas un aspect très esthétique du fait de ses tranches non lisses et irrégulières. De plus, n’étant pas très résistant à la pression, l’aggloméré supporte mal les perçages ou les vissages qui auront tendance à le faire se « bomber ».

Nota Bene : L’aggloméré et le stratifié ont tendance à être confondus. La différence étant ; l’aggloméré est tassé/compacté tandis que le stratifié est composé de plusieurs strates.

2 – MDF (Medium)

Le panneau MDF (signifiant : Medium Density Fiberboard = panneau de fibre à densité moyenne) est aussi appelé « médium ». Ce panneau est réalisé à base de copeaux de feuillus ou de résineux qu’on viendra sécher et presser afin d’en faire des panneaux.

Le bois MDF présente plusieurs similarités avec l’aggloméré à la différence de son prix et de son esthétisme.

Avantages du MDF : le panneau en bois MDF a l’avantage de garder un prix accessible tout en proposant une esthétique lisse et épurée. De plus, le vissage et la découpe à la scie sur du bois MDF sont beaucoup plus nets que sur de l’aggloméré. Enfin, il est facile de peindre et/ou de vernir du MDF, cependant il faut faire attention à bien choisir sa peinture car le bois MDF aura tendance à absorber certains types de peintures.

Remarques sur le MDF : Le MDF peut gonfler s’il est en contact avec l’eau. Pour éviter cela, vous pouvez choisir un panneau MDF hydrofugé qui résiste à l’eau et à l’humidité. Il est bon de noter que le MDF fait partie des panneaux de bois les plus lourds avec le bois massif.

Fun fact : La production du bois MDF a débuté aux États-Unis dans les années 1970 suite à une erreur d’usinage datant de 1966.

3 – Le panneau OSB 

L’OSB (signifiant Oriented Strand Board) est composé de fibres de bois compressés et assemblées en collant les lamelles entre elles. L’OSB a une teinte allant du jaune paille au brun dépendant des bois qui le compose.

Avantages de l’OSB : Les panneaux en OSB sont très accessibles financièrement et possèdent une très bonne résistance au sciage et au perçage. Il est bon de prendre en compte que l’OSB existe en plusieurs types suivant l’utilisation que vous comptez en faire (intérieur, extérieur, milieu sec, humide, etc…)

Remarques sur l’OSB : Les panneaux de bois en OSB sont relativement lourds et ont un aspect brut, ce qui fait de lui un mauvais candidat pour de l’esthétisme pur et dur. 

Instant culture générale : L’OSB a longtemps été utilisé pour des travaux publics (ex : coffrage en béton), mais ce type de bois revient petit à petit sur le devant de la scène dans l’ameublement d’intérieur avec son style « industriel ».

4 – Le contreplaqué

Le contreplaqué ou plus précisément le panneau contreplaqué est fabriqué à l’aide de particules de bois collés entre elles. Le contreplaqué est généralement fabriqué à base de peuplier ou de bouleau pour une utilisation en intérieur mais existe aussi en contreplaqué pin maritime, ou en okoumé pour des usages extérieurs. 

Avantages du contreplaqué : dû à leur structure, les panneaux contreplaqués permettent un large choix dans la plage d’épaisseur (de 3 mm à 50 mm). C’est un matériau très résistant, léger et relativement facile à travailler, que ce soit pour le perçage ou la découpe (pour cela n’hésitez pas à vous rendre sur notre page Comment découper du contreplaqué ?). D’un point de vue esthétique, l’aspect d’un panneau contreplaqué aura un rendu beaucoup plus propre qu’un panneau en MDF, en aggloméré ou en mélaminé. Enfin, si vous comptez repeindre votre panneau, sachez que le contreplaqué réagit très bien à la peinture et au vernissage.

Remarque sur le contreplaqué : faites attention à bien choisir votre type de contreplaqué selon l’usage que vous en aurez ; intérieur sec, intérieur humide et extérieur. Pour en savoir plus sur les différents types de contreplaqués ainsi que leurs utilisations rendez-vous sur notre page Choisir son panneau contreplaqué.

5 – Melaminé (ou stratifié)

Le mélaminé (ou stratifié) n’est pas un type de bois à part entière. En effet, le mélaminé est majoritairement une base de bois aggloméré ou MDF sur laquelle est revêtu à chaud et sous pression une couche décorative. Cette couche est en réalité un papier imprégné de résine mélaminé. Un panneau mélaminé et un panneau stratifié sont très similaires, ils se différencient sur deux points : la couche de mélaminé est plus fine que la feuille de stratifié et la méthode de collage de la couche décorative n’est pas la même ce qui donne des qualités techniques légèrement différentes.

Avantages du mélaminé et du stratifié : ces types de panneaux de bois sont peu chers pour un rendu particulièrement esthétiques et « personnalisables » dans la limite de ce que propose votre commerçant spécialisé. De plus, les panneaux mélaminés et stratifiés sont simples à entretenir grâce à leur surface décorative.

Remarques sur le mélaminé et le stratifié : ces types de bois sont aussi peu résistants que l’aggloméré face au vissage et au sciage. L’éclatement de votre panneau de bois lors du sciage sera encore plus visible dû à la fissure de la couche décorative.

Bon à savoir : Les bois mélaminés et stratifiés sont très appréciés des marques de meuble bon marché (IKEA par exemple) ce qui explique leurs prix excessivement bas.

6 – Lamellé-collé

Le bois lamellé-collé est constitué de lamelles de bois collées parallèlement entre elles à l’aide d’une colle forte (aussi appelée « colle de menuisier »).

Avantages du lamellé-collé : le bois lamellé-collé possède un aspect relativement proche du bois brut mais avec de meilleures qualités techniques dont son large panel en terme de choix d’épaisseur et de dimension. Les panneaux en lamellé-collé vous permettront de travailler le bois sans difficulté notable. Le lamellé-collé est donc un très bon bois pour la réalisation de meuble ou de projet d’intérieur.

Remarques sur le lamellé-collé : Le bois lamellé-collé résiste mal à l’humidité et à l’eau. Si vous comptez laisser votre projet exposé à l’humidité, nous vous conseillons fortement de vernir votre bois lamellé-collé afin d’éviter de le voir se bomber.

Nota Bene : le lamellé-collé en Bambou est connu comme étant celui avec la meilleure résistance et les meilleures propriétés.

7 – Bois Brut

Le bois massif est un bois d’origine n’ayant subi aucune modification ni collage, si ce n’est des découpes. 

Avantages du bois brut : le panneau en bois massif arbore une esthétique intemporelle et peu correspondre à tous les goûts selon la nature de l’arbre dont il provient.

Remarque sur le bois brut : Le panneau en bois massif et le plus chère de cette liste ainsi que le plus dur à se procurer. Il est bon de savoir qu’un panneau de bois brut nécessite un entretien régulier si vous voulez le voir durer sur le long terme.

Nota bene : le bois brut est généralement utilisé pour des tables ou des étagères massives.

Si vous comptez choisir un bois massif pour la confection de votre mobilier en bois, nous vous recommandons de vous rendre sur notre page Choisir sa planche de bois brut afin de faire le meilleur choix en toute connaissance de cause.

Conclusion

Vous pourrez noter que la gamme de bois à votre disposition est très large et aux caractéristiques toutes différentes.

Maintenant, c’est à vous de jouer. Définissez vos critères et choisissez le type de bois qui conviendra à mieux à vos travaux.

Si vous comptez choisir un panneau contreplaqué pour la réalisation de vos projets, nous vous conseillons de vous rendre sur notre page Choisir son panneau contreplaqué.

Quand vous aurez choisi le panneau de bois idéal pour votre projet, vous pouvez vous rendre sur notre article Comment nettoyer un meuble en bois qui vous donnera toutes les astuces pour adapter l’entretien de votre meuble selon son matériel.

Si vous souhaitez réaliser des meubles personnalisés et épurés, n’hésitez pas à vous rendre sur notre boutique. Nous ne possédons pas tous les types de bois de cette liste mais pas de panique, choisissez vos connecteurs et commandez vos planches de bois chez votre commerçant spécialisé.